Découvertes Made-in France

La Marmite de Lanig, les poêlées 100% made-in Bretagne

4 October 2017

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous présenter un produit made-in France, cela fait un petit moment que je ne vous en avez pas proposé. Je suis d’ailleurs ravie et enthousiaste à l’idée de vous présenter la jeune start-up La Marmite de Lanig et ses produits. Je trouve leur idée si bien pensée et à l’ordre du jour. Leur concept correspond totalement à mes valeurs et vous allez vite comprendre pourquoi.
.

Tour d’horizon

Jeune start-up bretonne et familiale entre tout juste sur le marché et propose des produits 100% made-in Bretagne, labellisés « Agriculture Biologique » et végétariens.

L’idée : valoriser une ressource naturelle et nutritionnellement riche : les algues marines.
L’objectif : proposer des plats prêts à être consommés, adaptés au rythme de vie de plus en plus actif des français.

Bien loin de se limiter à de simples plats préparés, cette famille a voulu proposer des produits locaux, peu transformés (seulement 4 étapes de fabrication), sains et équilibrés.
.

Focus sur les algues bretonnes

Les algues retrouvées dans les produits La Marmite de Lanig sont des macroalgues et plus particulièrement :

  • le Kombu royal : algue brune au goût iodé, riche en minéraux et protéines ;
  • l’Haricot de mer : algue brune longue de plusieurs mètres, à la texture et saveur discrète ;
  • le Dulse : algue rouge à la texture subtile et au goût marin prononcé, riche en protéines et vitamine C.

Leur richesse en protéines (9 à 27g/100g d’algue déshydratée) est leur principal atout. Leurs teneurs en minéraux (calcium, fer, iode) et autres micronutriments (vitamines A, C, E, caroténoïdes) sont elles aussi intéressantes. Comparés aux légumes de la terre, les taux de minéraux de ces légumes marins sont 2 à 4 fois supérieurs.

En plus d’être bonnes pour notre santé, les poêlées La Marmite de Lanig sont bonnes pour la santé de l’environnement. En effet, leur production ne nécessite pas de consommation d’eau douce, ni de produits chimiques ou toxiques (pesticides, fertilisants, …).
.

Les produits et leur composition
  • Poêlée sarrasin, pomme et algue Kombu royal, un petit plat à la saveur fruitée et acidulée qui rappelle les saveurs de la célèbre galette bretonne ;
  • Poêlée carotte, lentille et Haricot de mer, une recette à la saveur légère, rehaussée de miel ;
  • Poêlée haricot blanc, tomate et algue Dulse, une poêlée gourmande au bouquet océanique ;
  • Poêlée orge, fenouil et algue Kombu royal, un plat généreux et délicieusement anisé ;
  • Poêlée pois cassé, céleri et Haricot de mer, une recette croquante et gourmande.

Chaque poêlée est source de fibres (>3g/100g) puisque chacune en contient entre 4,6 et 6,1g/100g, faible en calories (entre 124 et 159 kcal/100g) et toutes sont sans sel ajouté. Riches en glucides et faibles en matières grasses (et acides gras saturés), les poêlées présentent une teneur moyenne en protéines de 5,5g/100g.

.

Ce que j’en ai pensé

Pour un repas complet, La Marmite de Lanig encourage de consommer leurs poêlées accompagnées d’une source de protéines. C’est ce que j’ai fais puisque je les ai dégusté accompagnée de tofu. Je ne consomme pas de poêlées préparées de ce type, donc je ne pourrais pas faire de comparaison. Mais pour ce qui est des deux poêlées La Marmite de Lanig, je les ai trouvé très savoureuses. J’entends par là que les mélanges des différents ingrédients des recettes sont bien pensés et s’harmonisent très bien de par l’association des saveurs. J’ai aussi apprécié découvrir ces algues marines, que je n’avais jamais mangé sous cette forme.
Une seconde chose que j’ai apprécié des produits La Marmite de Lanig, c’est l’identité visuelle. Je ne sais pas vous, mais pour moi le packaging d’un produit est un critère important. C’est la première chose que l’on voit et généralement, on tire un jugement lors de ce premier coup d’oeil, et ça, l’équipe de La Marmite de Lanig l’a très bien compris. Le graphisme, les illustrations, les jeux de mots, bref tout est très bien pensé et tout est réunit pour donner envie d’acheter ces poêlées. Quand on y pense, les poêlées/plats préparés ne sont pas les produits les plus simples à mettre en valeurs, pourtant, La Marmite de Lanig le réussit haut la main. Des expressions et jeux de mots tels que « Parce que ras la crêpe des plats mal préparés » pour un plat breton, c’est bien trouvé. Ou encore, « Pas de sel, pas de riz, mais du céleri ! » pour la poêlée pois cassé, céleri et haricot de mer.
Vous pouvez vous rendre compte par mon habituel tableau récapitulatif, les produits La Marmite de Lanig m’ont vraiment séduite. Mon oeil critique a trouvé qu’un seul « défaut », et encore… Etant étudiante en école d’ingénieur agroalimentaire, je comprends bien que ce sur-emballage s’explique par de nombreuses contraintes d’hygiène et de réglementations.

Retrouvez les produits La Marmite de Lanig sur Amazon et dans certains magasins bretons.
.

Connaissiez-vous ces poêlées ? Après en avoir appris un peu plus, avez-vous envie de goûter à votre tour aux macroalgues bretonnes ?

A très vite,

cropped-new_identite3.jpgInstagram | Facebook

「Produits envoyés par la marque.」

1
  • Reply
    My Lifestyle & Travel
    4 October 2017 at 22 h 06 min

    Coucou Marie,

    J’ai beaucoup aimé en savoir plus sur les différentes algues, je ne connaissais pas cette marque de plats tout préparés, mais tu me donnes envie d’essayer 🙂 L’association pois cassé, céleri et Haricot de mer me fait de l’oeil 😀

    Bonne journée et à très vite

    • Reply
      Marie Eppe
      6 October 2017 at 21 h 44 min

      Bonsoir Emeline,
      Je l’ai beaucoup aimé cette association (c’est celle que l’on voit sur la photo).
      Bonne soirée et bon week-end.
      A bientôt,

  • Reply
    benechat
    8 October 2017 at 9 h 36 min

    Top ce petit retour sur ces produits! Par contre je pense que j’aimerais tester les algues “nature” avant de gouter des plats déjà tout préparé, mais ton retour donne quand même envie! A voir si ils sont entièrement sans gluten!

    • Reply
      Marie Eppe
      11 October 2017 at 22 h 04 min

      Ton retour est intéressant. J’ai déjà eu l’occasion de tester l’algue Kombu seule, c’est très étrange, très visqueux.
      Parmi celles que j’ai pu tester, l’une est sans gluten, l’autre contient de l’orge. Mais je crois qu’il n’y a qu’une recette avec gluten parmi les 5 existantes, les autres n’en contiennent pas.
      A bientôt,

Leave a Reply