MON MOIS SPORTIF

Mon mois sportif #mars2018

1 avril 2018

Je vous retrouve en ce 1er avril pour le troisième article de ma série #MonMoisSportif. Retrouvez les épisodes 1 et 2 de ma série #MonMoisSportif ici et . Le mois de mars qui vient de se finir a été un petit peu particulier et je vous explique dans ce troisième épisode.
.

Le sport et moi : mon mois sportif #mars2018.

Comme je viens de vous le dire, le mois de mars a été particulier, autant d’un point de vue professionnel que personnel. Il a été rythmé par la fin de mon semestre 10. Une période de rush avec un rendu de mémoire et deux oraux. A cela est venu s’ajouter la préparation de mon déménagement, puisque j’ai quitté Nantes pour rejoindre Paris le 16 mars dernier.

Entre ces impératifs et ma condition physique qui n’était pas au top (comme je vous le disais dans l’épisode du mois dernier), mon mois de mars n’a pas très bien débuté côté sport. Un rendez-vous chez le médecin du sport m’attendait le lundi 5 mars. Le résultat ? Un pied inflammé au niveau de différents tendons et ligaments du pied gauche. La raison ? Sans doute mes semelles orthopédiques qui corrigent mes problèmes du genou, mais créent des tensions au niveau du pied. Je suis repartie avec une nouvelle ordonnance pour des semelles et des séances de kinésithérapie pour renforcer mes quadriceps internes et mon équilibre.

Le 13 mars, un rendez-vous chez mon ostéopathe m’attendait. Et je dois dire je l’attendais moi aussi avec impatience ! En voulant soulager mes douleurs à l’intérieur du pied, j’ai compensé vers l’extérieur. Après plus d’une heure de manipulations, j’ai senti immédiatement certains résultats. Malgré 4 jours de repos total, les douleurs ont cependant persisté pendant plus de 10 jours et m’ont accompagné pendant mon déménagement.

Depuis mon déménagement, je cherche désespérément kinésithérapeute et podologue. Je ne m’attendais pas à ce que l’on m’annonce 5 à 8 semaines de délais pour des séances de kiné. J’ai fini par prendre rendez-vous chez une podologue à Nantes, qui consulte le samedi et que je pourrais aller voir lors d’un prochain week-end nantais. Côté kiné, je suis toujours en recherche… Affaire à suivre, donc.

Maintenant que l’état des lieux généraux sont posés, passons aux détails de #MonMoisSportif de mars.

Course à pieds

J’ai donc commencé le mois de mars au repos côté course à pieds et des rendez-vous médicaux de planifiés. Seulement un petit run dominical le 4 mars, avant mon rendez-vous chez le médecin du sport pour faire l’état des lieux de mes sensations et douleurs. La douleur était bel et bien toujours là et le résultat (que je vous présente juste au-dessus) tombait le lendemain. Malgré tout, j’avais le feu vert pour le semi-marathon qui m’attendait 6 jours plus tard. Un semi-marathon bouclé avec le sourire, mais pas sans douleurs (retrouvez mon compte-rendu ici).

Après ce semi-marathon, j’avais donc rendez-vous chez mon ostéopathe. Comme je vous le dis au-dessus, je compensais pour soulager mes douleurs. Mon pied était donc dans un sale état et les 21,1km ne m’ont forcément pas fait que du bien. Malgré quelques améliorations (surtout au niveau externe du pied), je suis arrivée à Paris avec un pied toujours douloureux. Le repos running donc a continué quelques temps…

J’ai finalement attendu le 21 mars pour recourir. J’ai pris l’option tapis de course pour m’obliger à réduire mon allure « de croisière » (chose que j’ai dû mal à faire en extérieur). Jusqu’à la fin du mois, j’ai pris le temps de faire de courtes distances, que j’allonge progressivement. Histoire de reprendre en douceur et surtout de m’appliquer sur ma technique, en adopter une foulée sur l’avant du pied, histoire de minimiser les impacts. L’objectif de 100km/mois que je m’étais fixé en début d’année est bien loin puisque j’ai couru 47,35km ce mois-ci. Je ne suis pas frustrée de ne pas avoir attend mon objectif, j’en étais clairement pas capable et puis la santé avant tout. J’ai réussi à m’évader, me dépenser et m’épanouir dans d’autres activités sportives.
.

Renforcement musculaire

La première moitié du mois était chargée (et douloureuse), j’ai donc réduis mes entraînements de renforcement musculaire également. J’ai mis de côté mes séances FizzUp pour des séances de gainage dynamiques de 20 minutes, histoire de limiter les impacts et mobilisations du pied.

Comme je vous le disais, en déménageant, je souhaitais retourner en salle de sport et m’y inscrire. C’est chose faite puisque 2 jours après mon arrivée, je suis allée m’inscrire dans une salle de sport. Elle se situe à 10 minutes de chez moi, je ne pouvais pas  ne pas en profiter. A partir de ce jour, j’ai donc adopté à nouveau des entraînements de renforcement musculaire plus ciblés. J’ai trouvé le moment qui me correspond, j’y vais 1 jour sur 2 de 6h45 à 7h45, avant de partir travailler. Adepte depuis un petit moment à une routine matinale, je la poursuis ici, à Paris. Par contre, je suis toujours en train de peaufiner ma routine, pour le moment je fais une séance dos, une séance bras, une séance jambes et une séance fessiers. Je vais continuer à essayer de trouver mon équilibre et ce qui me correspond.
.

Yoga/stretching

Des étirements, des massages, des exercices de proprioception à ma sauce, pour essayer de soulager mes douleurs. J’ai vu  de l’amélioration puisque mes douleurs s’amenuisent petit à petit à partir de la semaine 12. Etant donné que je vais désormais m’entraîner en salle de sport, les jours où je n’y vais pas, j’essaie de me faire des séances de stretching ou de yoga. Et je dois dire que ça me fait beaucoup de bien, que ce soit physiquement que mentalement. Je prends de plus en plus le temps de me faire une séance de yoga, j’aime beaucoup l’état dans lequel je suis à la fin. Je me tiens plutôt bien à ma « résolution » et j’en suis bien contente.

Maintenant que je suis à Paris, j’aimerais beaucoup tester une vraie séance de yoga animée par une yogiste. Plusieurs clubs parisiens m’intriguent et me tentent sur Instagram, je pense me renseigner davantage prochainement. Pourquoi pas tester au mois d’avril ou de mai ? Affaire à suivre…
.

Marche quotidienne, alimentation, sommeil…

Côté marche quotidienne, avec une moyenne de 13 816 pas/jour sur le mois de mars, je tiens toujours mon objectif de plus marcher. Et encore plus depuis que je vis à Paris puisque j’utilise uniquement les transports en commun. Je prends le bus ou le RER tous les jours pour aller travailler et j’ai 10/15 minutes de marche entre mon appartement et mon arrêt de bus/RER, puis 15 minutes entre mon arrêt et mon lieu de travail. Je marche donc minimum 2 fois 30 minutes chaque jour. Pour ce qui est du sommeil, le mois de mars a mal débuté. Beaucoup de boulot et donc de courtes nuits (4/5heures). J’appréhendais aussi mon arrivée en région parisienne de côté-là. J’avais peur qu’avec le rythme parisien, mes nuits soient raccourcies. Mais finalement, j’ai réussi à trouver mon équilibre, puisque j’ai finalement dormi 7h06/nuit en moyenne. Puisque je m’entraîne tôt le matin, je vais essayer de me coucher un petit peu plus tôt le mois prochain pour retrouver une moyenne de 7h30/nuit minimum.

Mes événements sportifs du mois.

J’avais envie de présenter un petit peu plus en détails les évènements sportifs qui ont marqué mon mois. Concernant le mois de mars :
dimanche 11 mars : j’ai participé au semi-marathon d’Orvault, situé dans l’agglomération nantaise. Une course en petit comité puisque nous étions moins de 2000 participants. J’ai partagé ces 21,1km aux côtés de mes amies Tiffany et Julie et je vous partage mon compte-rendu dans cet article.
mercredi 28 mars : j’ai participé à la session de running #BePlusNow by Etam & Happy Running Crew. La marque lance une gamme de vêtements de sport. Pour l’occasion, elle organise divers évènements sportifs dans plusieurs grandes villes françaises. Au programme ce soir là, 7km à travers Paris et quelques exercices de renforcement musculaire dans le parc du musée du Louvre.
.

Chaque mois, une nana qui me motive et qui pourrait vous motiver vous aussi.

Ce mois-ci j’avais envie de vous parler de Rozenn, du compte @runwithrozenn. Une sportive parisienne qui déborde d’énergie. De la course à pied, du vélo, de la natation, de la musculation, … Bref une vraie sportive motivée et déterminée, en pleine préparation des tests BPJEP. Ses entrainements sont quotidiens, mais Rozenn ne cherche pas à se mettre en avant. Au contraire, c’est une jeune femme pleine de simplicité et de spontanéité. C’est d’ailleurs pour ça que j’apprécie la suivre. Si vous ne la connaissais pas encore, je vous encourage à aller découvrir son l’univers. Motivation, bonne humeur et joie de vivre assurées.
..

Pour conclure, ce mois de mars a été un mois chargé et bousculé par quelques soucis de santé. Malgré tout, j’ai réussi à maintenir une activité physique régulière. Régulière oui, mais surtout adaptée à mon état physique, mes possibilités et mes envies. Et c’est ça le plus important selon moi.

J’espère que mon #MonMoisSportif de mars vous a plu. Comment s’est passé le vôtre ? Avez-vous participé à votre première course officielle vous aussi ? On se retrouve le mardi 1er mai pour le récapitulatif du mois d’avril ?

A très vite,

cropped-new_identite3.jpgInstagram | Facebook

1
  • Reply
    Tiffany
    1 avril 2018 at 21 h 13 min

    Toujours aussi fan de tes articles mon chat, tu as un vrai talent d’écriture et d’illustration.
    Fière de toi, pour ce semi-marathon réalisé avec ce sourire, sans aucune plainte, et pour le fait que tu te sois écoutée.
    Que tu as trouvé satisfaction ailleurs. Une vraie sportive polyvalente !

    Des bisous, continue ce que tu fais si bien.
    Tiff

    • Reply
      Marie Eppe
      9 avril 2018 at 22 h 12 min

      Merci beaucoup pour ton petit mot mon poussin, venant de toi il me touche d’autant plus.
      Un binôme de choc, inégalable !
      Je t’embrasse ♡

  • Reply
    Claire
    1 avril 2018 at 21 h 30 min

    Hello Marie,
    J’espère que ton pied va aller mieux bien sûr ! Tu tiens quand même le coup, ça se voit dans ta routine. Je suis très impressionnée par ta moyenne de pas par jour, j’attends les beaux jours pour augmenter la mienne 🙂
    Je sais que c’est difficile, mais je ne peux que te conseiller de lever le pied (sans mauvais jeux de mots !) pour aller mieux rapidement. D’ailleurs je suis également étonnée de voir qu’il y a de l’attente à Paris pour voir un kiné, une personne m’avait dit que c’était plus facile en IDF qu’ici à Poitiers !
    A bientôt et bon courage.
    Claire

    • Reply
      Marie Eppe
      9 avril 2018 at 22 h 14 min

      Coucou Claire,
      Mon pied n’est pas au top de sa forme, mais je le ménage comme je peux, en variant les sports. Je prends beaucoup plus soin de lui que je ne le faisais avant, et je sens clairement la différence !
      Il y a peut-être plus de facilités dans d’autres arrondissements, mais le mien… Une véritable catastrophe !
      Merci pour ta bienveillance Claire.
      A très vite,

Leave a Reply