MON MOIS SPORTIF

Mon Mois Sportif #juin2018

1 juillet 2018

Qui dit 1er juillet, qui bilan sportif du mois de juin qui vient de se terminer. Ma série #MonMoisSportif a déjà six mois, retrouvez tous mes autres récapitulatifs mensuels ici.
.

Le sport et moi : mon mois sportif #juin2018.

Mon mois de juin a été quelque peu perturbé. Je crois l’avoir déjà abordé ici, mais depuis novembre 2017 je travaille sur un projet d’éco-innovation alimentaire en lien avec mon cursus d’étudiante ingénieur agro-alimentaire. Ce mois de juin sonne l’aboutissement de ce projet puisque mon groupe et moi allons défendre notre projet lors du concours Ecotrophelia France 2018, du 25 au 29 juin, à Avignon. Au delà de cette semaine de déplacement, c’est tout le mois qui sera impacté, puisqu’il nous reste encore beaucoup de travail pour être prêts pour l’échéance finale du 27 juin.

A côté de ça, le mois de juin sera aussi l’occasion de retrouver la team du Happy Running Crew à l’occasion de la Go Sport Running du Château de Versailles. La dernière course officielle pour ma part, avant la trêve estivale.

Course à pieds

Et bien cette catégorie va être assez rapide, puisque je n’ai couru que 3 fois au mois de juin et parcouru 35 kilomètres seulement. Et pour tout vous dire, je viens de m’en rendre compte seulement aujourd’hui en écrivant ce récapitulatif. Mon pied gauche s’est réveillé durant la première quinzaine du mois, je n’ai pas voulu forcer, je n’ai pas voulu courir en ayant mal. Alors je me suis écoutée, mis à part le 17 juin lors de ma course officielle, la Course Royale à Versailles.

Il y a des périodes où ma douleur se réveille et m’empêche de courir qui sont difficile à gérer psychologiquement et mentalement, car je me sens frustrée de ne pas pouvoir enfiler mes baskets et partir courir. Autant ce mois-ci, ne pas pouvoir le faire ne m’a pas attristé ou manqué. Au delà des douleurs au début du mois, je n’ai pas enfilé mes baskets non plus à la fin du mois car le temps et la motivation ont manqué.

Au mois de juillet, je vais essayer de remettre en place des sorties très matinales les jours où je ne vais pas à la salle de sport. Pour pouvoir prendre du plaisir en rechaussant mes baskets, sans souffrir de la chaleur.
.

Renforcement musculaire

Autant la motivation n’est pas trop au rendez-vous du côté course à pieds, autant j’ai toujours le même engouement à aller à la salle de sport au moins quatre matins par semaine avant de partir au boulot. Une séance entre 6h30 et 7h45 qui me fait le plus grand bien et me donne de l’énergie pour la journée en général. Je fais toujours en sort de faire 2 séances haut du corps et 1 séance bas du corps minimum. Je continue à m’inspirer sur les réseaux et sur YouTube pour varier mes exercices et ne pas habituer mon corps à des séances. Et je crois que cette technique fonctionne plutôt bien puisque j’ai, la plupart du temps, des courbatures le lendemain de chacune de mes séances.
.

Yoga/stretching

Je suis la première à dire qu’il ne faut pas attendre que les douleurs soient là pour prendre soin de soi, et pourtant… Alors que j’avais pris ce temps nécessaire pour moi depuis le début d’année, ce mois-ci je me suis laissée allée sur ce point là. Comme je vous le disais un petit peu plus haut, j’ai eu beaucoup de travail ce mois-ci et je dois avouer que je me suis laissée submergée et n’ai pas su m’organiser suffisamment pour conserver ma routine de yoga et stretching hebdomadaire. Au mois de juin, je me suis étirée 1 à 2 fois par semaine, directement après mes séances, pendant une dizaine de minutes. Mais ce n’est pas la meilleure manière de le faire, car il est préférable de faire ses séances de stretching à des moments plutôt éloignés des séances de sport.

Marche quotidienne, alimentation, sommeil…

Bien que ce mois de juin n’ait pas été le plus sportif, il a tout de même été actif avec en moyenne 13 373 pas/jour sur le mois de juin. Côté sommeil, mon sommeil a été influencé par mon travail et en à pris un coup. Les trois premières semaines du mois ont été rythmé par la préparation de notre concours d’éco-innovation alimentaire. La journée au bureau, le soir c’était une deuxième journée que nous entamions. Alors forcément les nuits étaient plus courtes entre 5 et 6 heures de sommeil en moyenne. Et la dernière semaine de ce mois de juin c’était le concours avec les épreuves et tous les préparatifs qu’elles demandaient. Nous avons dormi en moyenne 4 heures par nuit pendant ces 6 jours de concours. Ma mission du mois de juillet sera de récupérer peu à peu ce déficit de sommeil. Côté alimentation, je n’avais pas le temps de trop m’y intéresser, j’ai lâché prise sur ce point là et ça ‘a fait le plus grand bien ! Je me suis prouvée que même sans pouvoir totalement gérer ma diet et le contenu de mes assiettes, je m’en suis très bien sortie. Je vais débuter le mois de juillet par un rendez-vous diététique pour faire le point après mon bilan sanguin du mois dernier et pour adapter mes apports à mes activités sportives.

Mes événements sportifs du mois.

J’avais envie de présenter un petit peu plus en détails les évènements sportifs qui ont marqué mon mois. Concernant le mois de mars :

– dimanche 17 juin : j’ai participé au Go Sport Running du Château de Versailles en compagnie du Happy Running Crew et de mon amie Tiffany avec qui j’ai passé le week-end.Une course qui nous a donné du fil à retordre. Retrouvez mon compte-rendu par ici.
.

Vous l’avez vu, mon #MonMoisSportif de juin n’a pas été le plus sportif. Il a été le moins sportif de l’année pour le moment et même le moins sportif depuis très longtemps d’ailleurs. La fin du mois a été signe de récupération physique niveau sport, à moi maintenant de récupérer mon déficit de sommeil pour reprendre ma routine pleine d’énergie. Et vous, comment s’est passé votre mois de juin ?
.

A très vite,

cropped-new_identite3.jpgInstagram | Facebook

0

    Leave a Reply