MON MOIS SPORTIF

Mon Mois Sportif #novembre2018

1 décembre 2018

sport-mon-mois-sportif-course-a-pied-running-fitness-yoga

Je vous retrouve aujourd’hui pour l’épisode onze de ma série « Mon Mois Sportif ». Si vous avez loupé les précédents (ici), notamment celui du mois dernier (), je vous invite à le lire, car celui-ci y est très lié. Je vous parle de ma blessure, son diagnostic et où est ce que j’en suis aujourd’hui. Je vous parle aussi de ma monodiète annuelle que j’ai fait ce mois-ci.
.

Ma pratique sportive #novembre2018

sport-mon-mois-sportif-course-a-pied-running-fitness-yoga

 

Course à pieds

Si le mois dernier a été chamboulé par une blessure dès le début du mois alors que la motivation était revenue, ce mois-ci a été un mois de convalescence, de test de reprise, puis de reprise en douceur une fois le diagnostic posé et la blessure consolidée (je vous en parle dans le paragraphe « Ma blessure #novembre2018 ». J’ai donc testé ma douleur sur quelques sorties et quelques kilomètres seulement. C’est finalement le 24 novembre avec l’autorisation de mon kiné que j’ai vraiment repris la course. Progressivement évidemment et en m’écoutant avant tout. Les sensations ne sont pas toujours excellentes à la reprise, mais une fois 2-3 kilomètres, je me sens mieux, je « m’évade » et arrête de me préoccuper de mes pieds et potentielles douleurs.

En prévision de ma préparation marathon qui débuteras courant janvier/février, j’ai profité d’un passage à Nantes et de ma remise de diplôme pour prendre mes rendez-vous chez mes spécialistes. Histoire de faire un check-up complet avant de commencer ma prépa. J’ai donc pris rendez-vous chez ma podologue du sport. Quelques modifications aux semelles pour me renforcer davantage au niveau des voutes plantaires. Mais un bilan tout de même positif puisque mes appuis se sont améliorés. Les semelles sont prêtes, ne me reste plus qu’à acheter une nouvelle paire de baskets pour pouvoir débuter ma préparation sereinement.

Renforcement musculaire

Contrairement au début de ma blessure le mois dernier, j’ai fini par m’écouter et stopper toute activité physique, dont le fitness et renforcement musculaire. J’ai repris progressivement une fois la douleur disparue. D’un côté à la maison, avec mes haltères et des élastiques j’ai récemment acheté. De l’autre côté à la salle de sport, avec des séances similaires à celles que je faisais les mois précédents (quads/ischios/fessiers, biceps/triceps, dos/épaules, dos/pectoraux, etc). Mon rythme de vie a une nouvelle fois changé ce mois-ci. J’ai débuté un travaillé à temps partiel (25h/semaine) et j’ai intégré une pépinière d’entreprises qui m’accompagnera sur mon projet d’entrepreneuriat. Je suis donc maintenant sur Nancy et ai accès à ma salle de sport aussi souvent que c’était le cas à Paris. J’ai donc repris un rythme un petit peu plus assidu à la salle de sport et j’en suis ravie ! Moi qui avais fait du sport uniquement à la maison jusqu’à cette année, je dois dire que je ne regrette pas une seconde mon abonnement en salle de sport, je m’éclate !

Yoga/stretching

Je vous disais le mois dernier que je n’arrivais pas à me motiver à m’étirer, dérouler mon tapis pour une séance de yoga, etc. Je sais pourtant qu’avec ma blessure ça m’aurait fait du bien, mais je n’en avais pas envie et je ne voulais pas me forcer. A la fin du mois qui vient de s’écouler, je dois dire que j’ai à nouveau senti le besoin de m’étirer et me recentrer sur moi-même grâce à la pratique du yoga. Affaire à suivre pour le mois de décembre qui arrive.

.

Ma blessure #novembre2018

Après une radio qui n’avait pas donné grand chose, j’ai passé une IRM début novembre. Mon kiné et mon médecin ne s’étaient pas trompés : fracture de fatigue. Ce n’était pas au quatrième, mais au troisième métatarse. Puisque presque un mois se sont écoulés entre le début de ma douleur et mon IRM, par chance la fracture était presque consolidée à ce moment-là. Il me fallait encore un petit peu de patience selon les médecins avant que tout rentre dans l’ordre.

Ce diagnostic m’a à la fois déboussolé et rassurée. Déboussolée, car comme je vous le disais le mois dernier, je ne comprends pas comment une fracture de fatigue peut apparaître alors que je n’avais quasiment pas couru les mois précédents. Rassurée, car une fracture se soigne bien plus « facilement » qu’une entorse par exemple. J’ai donc patienté une quinzaine de jours supplémentaires avant de rechausser mes baskets.

En parallèle, j’ai poursuis mes deux séances hebdomadaires chez le kiné. Mon pied (enfin mes pieds) s’affaisse un petit peu et restent douloureux, sans que cela ait de lien avec ma fracture. Il a donc continué à soigner ces symptômes. Puisqu’il est en études d’ostéopathie, il m’a à la fois massé et manipulé. D’ailleurs en parlant d’ostéopathie, j’ai aussi prévu un passage chez mon ostéopathe du sport lors de mon passage à Nantes et j’ai rendez-vous le 3 décembre prochain.

.

Mon alimentation #novembre2018

Je vous le disais dans l’introduction, j’ai profité de ce mois de convalescence pour faire ma monodiète annuelle. J’en ai déjà fait deux : une début 2017 et l’autre en janvier 2018. Ces deux expériences s’étaient très bien passées et j’avais pu voir pas mal de bienfaits. J’avais l’intention d’en refaire une début 2019, mais puisque je serai en préparation marathon, j’ai préféré l’avancer un petit peu. J’ai donc profité de ce mois de convalescence où mes activités et mes dépenses énergétiques étaient limités. Si le sujet vous intéresse je vous mets le lien de l’article que j’avais rédigé en janvier en collaboration avec deux amies, l’une diététicienne et l’autre naturopathe (ici). J’ai donc réalisé ma monodiète le lundi 19, mardi 20 et mercredi 21 novembre. J’ai préparé cette monodiète durant 3 jours en amont et réintroduit progressivement chaque aliment à mon alimentation sur 8 jours en aval. Je ne dis pas que c’est facile et accessible à tous, mais en toute sincérité, je n’y trouve pas de difficulté particulière. J’aime les pommes, je ne m’en lasse absolument pas, je les ai mangés de la même manière à chaque repas durant trois jours et cela ne m’a pas dérangé. Aujourd’hui mon organisme me remercie, j’ai retrouvé un confort digestif et les sentiments de satiété et rassasiement.

.

Mon sommeil #novembre2018

Ce mois-ci j’ai dormi entre 7 et 8 heures par nuit, 8 heures étant mon quota pour être en force toute la journée. Je vous le disais un petit peu plus haut, je viens de débuter un nouveau travail et intégrer l’espace de coworking d’une pépinière d’entreprise. Mon rythme risque donc d’évoluer et le challenge à venir est de garder le cap et conserver une qualité de sommeil indispensable pour moi. Affaire à suivre, je vous en reparle le mois prochain.

sport-mon-mois-sportif-course-a-pied-running-fitness-yoga
.

Vous l’avez lu, ma blessure est donc je l’espère plus qu’un mauvais souvenir et je vais pouvoir envisager ma préparation marathon sereinement. Un nouveau déménagement et changement de rythme qui je l’espère va tout de même me permettre de conserver une routine sportive, alimentaire et de sommeil qui me convienne. Je vous donne rendez-vous le mois prochain, soit l’année prochaine (déjà !) pour faire le point sur ce changement de rythme.

A très vite,

cropped-new_identite3.jpgInstagram | Facebook

0

    Leave a Reply