Instagram a retourné des données invalides.
ECOLO'NOMIE

Pourquoi privilégier le paiement en espèces ?

26 juillet 2020

Je suis ravie de vous retrouver aujourd’hui pour vous parler d’un sujet qui pourrait vous étonner au premier abord, mais qui finalement à toute sa place sur ce blog dont la ligne éditoriale est celle de la consomm’action. Et plus particulièrement celui de l’écolo’nomie.

Aujourd’hui, 44% des transactions en France sont faites en espèces. Le paiement sans contact se généralise. Que ce soit pour les transactions commerciales ou les transactions entre particuliers, les innovations et nouvelles méthodes de paiement fleurissent. Des applications pour smartphone ou montre connectée telles que Google Pay, Apple Pay, Samsung Pay, etc. Des plateformes telles que Pay Pal, Lydia, etc. Bref, les solutions de faire transiter l’argent de manière virtuelle/électronique se multiplient et trouvent son public.

Ayant travaillé à plusieurs reprises dans le domaine du commerce alimentaire, j’ai pu me rendre compte que les paiements électroniques sont de plus en plus nombreux ; et ce pour des montants de plus en plus petits. Notamment chez les jeunes générations. Je fais partie de ces jeunes générations et pourtant je privilégie les paiements en espèces et vais vous expliquer pourquoi ce choix.

.

Contrôler mes dépenses

En voyant tous ces paiements électronique, sans contact, j’ai l’impression que l’argent est fictif pour certaines personnes. Il est si facile de sortir sa carte bancaire, parfois même glissée dans la coque du téléphone. Et c’est d’abord pour éviter cela que je préfère privilégier le paiement en espèces. L’argent physique permet de se rendre compte réellement des dépenses que l’on réalise, voir notre porte monnaie se vider est plus important que de voir des chiffres diminuer virtuellement. D’autant plus que les débits sont souvent visibles à posteriori sur notre compte bancaire.

Au quotidien, je tiens un budget. Selon l’activité réalisée, je sais le montant que je dépense. Par exemple, pour mes courses alimentaires hebdomadaires, mon budget prévoit que je dépense xx€, je prends donc le montant correspondant en espèces. De même lorsque je pars en week-end ou prévois une sortie entre ami(e)s, je me fixe un budget et prends l’argent liquide correspondante. De cette manière, je contrôle mes dépenses et ne dépasse pas mon budget.

.

Assurer la confidentialité de mes dépenses

En payant en liquide, je conserve cette part de confidentialité et ai l’impression d’avoir en quelques sortes un contrôle de mes données personnelles. Je me sens suffisamment trackée au quotidien par Internet, mon smartphone, etc. Les transactions électroniques est un moyen de nous tracker également, ils renseignent les montants dépensées, mais aussi les lieux, les enseignes, etc. Payer en espèces est pour moi une manière de conserver une part de confidentialité.

.

Eviter les risques de cyber attaques

Je n’ai jamais eu à faire à des vols d’argent sur mon compte bancaire suite à des transactions, mais cela est arrivé pour des proches. L’un d’entre eux à perdu plusieurs centaines d’euros suite à un piratage sur Pay Pal… Ce genre de mésaventures arrivent quotidiennement est peuvent avoir des répercussions importantes. Alors évidemment le risque existe aussi dans la vie réelle, les vols de porte feuilles existent aussi. Mais un vol d’argent électronique a bien souvent plus de répercussions, car le montant peut-être beaucoup plus élevé. Pour ne pas risquer les vols d’argent électroniques, je limite mes dépenses par carte bancaire. Et pour ne pas risquer les vols d’argent physiques, je m’assure de ne pas me déplacer avec beaucoup d’argent liquide sur moi.

.

Conserver et maintenir l’argent liquide en France

Le flux d’argent liquide diminue à la Banque de France, depuis quelques années. La règlementation qui l’encadre est de plus en plus stricte. En 2016, la Banque Centrale Européenne (BCE) a officialisé la fin de la production du billet de 500€, une solution selon eux de limiter le blanchiment d’argent, lutter contre le terrorisme, éviter les tentations de vols/hold-up dans les banques. L’Italie a décidé de ne plus produire de pièces de 1 et 2 centimes, des pièces dont la production n’est pas rentable. Produire un billet ou une pièce de monnaie coûte en moyenne 0,30€, alors effectivement le coût de production des petites pièces de monnaie est supérieure à leur valeur. D’autres pays de l’Union Européenne sont sur le point de suivre le chemin entreprit par l’Italie.

Alors oui, les banques et les états feront des économies financières en arrêtant la production de l’argent liquide. Et en privilégiant en parallèle les transactions électroniques, c’est l’occasion pour les autorités de tracer les transactions et fonds financiers. Mais les commerçants, artisans et consommateurs ne peuvent pas en dire autant ! Pour un commerçant, le coût des transactions en liquide sont transparentes, alors que celui des transactions par carte bancaire est un coût (abonnement au terminal de paiement (TPE).

.

Alors pour préserver le commerce de proximité, la confidentialité des mes dépenses, éviter les cyber attaques et contrôler mes dépenses, il est important pour moi de privilégier les transactions physiques et le paiement en espèces.

Je serais ravie d’avoir votre avis sur ce sujet. Vous étiez-vous déjà questionné quant aux conséquences des transactions électroniques ?

A très vite,

Signature-MarieEPPE

.

.
.

Sources :
Cash Report, 2016.
Comparateur Banque, avril 2019. Pourquoi va-t-on vers la fin de l’argent liquide ?

0

    Leave a Reply