ECOLO'NOMIE

Trouver (et choisir) un fournisseur d’électricité « verte »

28 octobre 2018

fournisseur-electricité-verte
On dit souvent que c’est le consommateur qui fait l’offre et personnellement, j’en suis convaincue ! C’est pourquoi aujourd’hui j’avais envie de vous parler de fournisseurs d’électricité. Un sujet dont on entend pas tellement parler mais qui a son importance et surtout un geste simple et rapide à adopter dans son cheminement vers une consommation plus éthique et responsable. J’ai donc décidé de vous présenter les différents fournisseurs d’électricité sur le marché français dans le but de vous éclairer un petit peu sur le sujet. D’ailleurs, sachez que changer de fournisseur d’électricité se fait très facilement et rapidement, directement sur Internet. Vos abonnements sont d’ailleurs sans engagement.

L’an dernier sur le marché français, 78 % de l’électricité était d’origine nucléaire, une énergie polluante et dangereuse, 11% d’origine fossile (combustion de charbon, gaz, pétrole), une énergie émettant des gaz à effet de serre. Seulement 1% de l’électricité était d’origine renouvelable (éolien, hydraulique, photovoltaïque).
.

Les 3 fournisseurs d’électricité 100% d’origine renouvelable

Energie d’Ici, Enercoop et Ilek sont les trois seuls fournisseurs d’électricité à s’approvisionner totalement auprès de producteurs d’énergie renouvelable.

Energie d’Ici

Les producteurs Energie d’Ici utilisent l’eau des rivières françaises pour produire leur électricité 100% d’origine hydraulique. Energie d’Ici possède d’ailleurs un système de traçabilité de cette électricité nommé le label « Origine France Garantie » afin de garantir l’origine de son électricité.

Enercoop

Enercoop est un fournisseur d’électricité s’approvisionnant en quasi-totalité (97%) auprès de producteurs d’électricité renouvelable. Contrairement au précédent, Enercoop utilise différentes sources d’énergie renouvelable : l’éolien, le solaire et l’hydraulique. Comme Energie d’Ici, Enercoop prouve l’origine de son électricité à travers le label « Origine France Garantie ». Aussi, Enercoop décentralise son modèle en régions, créant un lien direct entre les producteurs et les consommateurs. Il existe aujourd’hui 10 coopératives à travers la France soutenant les projets citoyens engagés dans les énergies renouvelables.

Ilek

Pour Ilek, a contrario des deux fournisseurs précédents cités, l’électricité provient en majorité de l’éolien (60%). Les 40%  restants sont d’origine hydraulique.

electricite-verte-enercoop-energie-dici-ilek

Les fournisseurs dont l’électricité n’est pas exclusivement d’origine renouvelable

Les offres de ces fournisseurs sont pour la plupart qualifiées de « vertes », pourtant ce n’est en réalité pas toujours le cas. Pour pouvoir utiliser ce terme, les fournisseurs se procurent des garanties d’origine dans le but de verdir leur électricité.

Planète Oui

L’électricité achetée et vendue par Planète Oui n’est, en majorité, non renouvelable. Cependant, l’ambition du fournisseur est d’inverser la balance en produisant une majorité d’électricité « verte » à moyen terme. L’entreprise mise d’ailleurs sur le photovoltaïque.

EkWateur

L’électricité fournit par EkWateur est à moitié d’origine renouvelable (hydraulique, solaire, éolien, biomasse) et à moitié d’origine nucléaire. L’entreprise n’a pas prévu d’investir davantage dans l’énergie renouvelable.

Energem-UEM, GEG (Gaz et Electricité de Grenoble), Sélia, Alterna

Energem-UEM est un producteur d’électricité d’origine hydraulique et éolien implanté en Lorraine. Ses les investissements se font en totalité vers de l’énergie renouvelable (éolien). GEG (Gaz et Electricité de Grenoble) est un producteur d’énergie 100% renouvelable investissant uniquement dans des énergies « vertes » (photovoltaïque, éolien, biogaz). Sépia est un producteur de l’électricité d’origine solaire et éolienne. Alterna est un fournisseur détenant des capacités de production d’électricité d’origine renouvelable (éolien et photovoltaïque).
Cependant, les volumes produits par ces entreprises sont insuffisants pour répondre à la demande. Ces fournisseurs d’énergie produisent et achètent donc (en majorité) de l’électricité d’origine non renouvelable pour y répondre. GEG et Alterna prévoient d’investir davantage dans la production d’énergies renouvelables dans un futur proche.

électricité-verte-geg-energem-ekwasteur-planete-oui

Les fournisseurs d’électricité non renouvelable peur engagés dans le renouvelable
Plüm Energie, Proxelia

Plüm Energie est un fournisseur dont les offres d’électricité sont « 100 % vertes ». Pourtant, la totalité de l’énergie achetée par le fournisseur est d’origine non renouvelable. Comme Planète Oui, Plüm Energie achète des garanties d’origine pour pouvoir proposer une offre « verte ». Proxelia est une entreprise s’approvisionne en électricité hydraulique. Cependant, ce fournisseur achète la majorité de l’électricité qu’elle vend sur le marché de gros (énergies non renouvelables). Plüm Energie ne prévoit pas d’investir dans les énergies renouvelables prochainement. Proxelia, quant à elle, souhaite le faire.

Lucia, Energies du Santerre

Lucia et Energies du Santerre sont des fournisseurs d’énergie achetant son électricité dont l’origine est non renouvelable. Aucune de leurs offres n’est « verte ». Lucia prévoit d’investir dans les énergies renouvelables à moyen terme, ce n’est pas le cas de Energies du Santerre.

electricite-verte-lucia-energie-proxelia-plum

Les lobbistes de l’énergie non renouvelables (fossile et/ou nucléaire)
Total et ses filiales Total Spring et Direct Energie

Total est un producteur et fournisseur d’énergie consacrant plus de 90% de ses investissements dans le développement d’exploitations d’énergie fossile (pétrole et gaz). Total met également en péril la biodiversité puisque l’entreprise prévoit de produire de l’électricité à partir d’huile de palme importée ou de réaliser des forages dans la forêt Amazonienne.

Total Spring et plus récemment Direct Energie sont des filiales du groupe Total. Ces fournisseurs vendent de l’électricité « verte » qui ne l’est en majorité pas. En effet, chacun d’entre eux achète des garanties d’origine pour verdir leur électricité.

Engie et sa filiale Happy-e

Les offres d’Engie et de sa filiale Happy-e sont toutes qualifiées de « vertes », et pourtant. Ces fournisseurs procèdent au même mode opératoire que leurs concurrents pour verdir leur électricité qui ne l’est pas. Aussi, bien que Engie produise également de l’électricité renouvelable (éolien, solaire, hydraulique), elle continue d’investir dans des énergies fossiles et nucléaires en Europe.

EDF et sa filiale Sowee

EDF est un producteur et fournisseur d’énergie à 80% d’origine nucléaire, 10% d’origine fossile et seulement 10% d’origine renouvelable. EDF possède 90 centrales thermiques en Europe et 58 réacteurs nucléaires. L’entreprise continue d’ailleurs d’investir dans l’énergie non renouvelable. Elle est en train de construire 4 fois plus de capacités nucléaires que renouvelables. Et malgré la politique française qui tente de développer les énergies renouvelables, EDF exerce un fort lobby pour continuer à promouvoir l’énergie d’origine nucléaire. Sowee, sa filiale, commercialise des offres « 100% vertes », pourtant pour elle aussi, l’électricité n’est pas d’origine renouvelable.

electricite-verte-engie-total-edf

.
J’espère que cet article aura pu vous aider (et peut-être vous ouvrir les yeux). Il m’a été fortement inspiré par le réseau Greenpeace. Un réseau engagé pour protéger l’environnement, la biodiversité et promouvoir la paix permis grâce à des citoyen(ne)s engagé(e)s pour construire un monde durable et équitable. L’organisation a créé le guide de l’électricité verte et vous indique comment changer de fournisseur si vous souhaitez le faire.

A dimanche prochain,

cropped-new_identite3.jpgInstagram | Facebook

1
  • Reply
    La Lauridienne
    29 octobre 2018 at 10 h 16 min

    Chouette article, je pensais justement à changer de fournisseur et voulant de plus en plus faire attention à la planète, je vais sûrement pencher pour des fournisseurs naturels! 😉

    • Reply
      Marie Eppe
      3 novembre 2018 at 23 h 17 min

      Merci beaucoup Laurie, je suis ravie que cet article puisse t’interpeler et t’être utile.
      A bientôt,

Leave a Reply