BAVARDAGES

2018, l’année où j’ai construit mon avenir

23 décembre 2018

retrospective-bilan-annee-2018

Je vous retrouve aujourd’hui avec un (petit) article qui me tenait à coeur de rédiger : une retrospective de mon année 2018. J’en avais rédigé une l’an passé « 2017, l’année où je suis sortie de ma zone de confort » et j’ai pris beaucoup de plaisir à la relire en rédigeant cet article, un an plus tard. Je fais donc à nouveau le point sur l’année qui vient de s’écouler, mais aussi sur ce que j’ai pu accomplir ces douze derniers mois. Je fais partie de ces personnes qui ont trop souvent tendance à se dévaloriser, à minimiser chaque chose accomplie. Alors cet article est pour moi l’occasion de pointer du doigt ces réussites, MES réussites.
.

L’obtention de mon diplôme d’ingénieur agroalimentaire

S’il y a 5 ans quelqu’un avait dit que je finirais ingénieure agroalimentaire, je ne l’aurais pas cru. Et à vrai dire, j’ai encore du mal à y croire aujourd’hui, même après ma remise de diplôme qui a eu lieu il y a quelques semaines seulement. J’ai obtenu en 2013 mon baccalauréat scientifique section européenne anglais avec mention assez-bien, mais sans la moindre idée de ce que je voulais faire de ma vie. J’aimais bien les sciences et particulièrement la biologie alors je me suis tournée vers un DUT Génie Biologique Santé option Analyses Biologiques et Biochimiques. Un DUT qui m’a demandé beaucoup de travail et qui m’a passionné il est vrai. Pourtant je me suis très vite rendue compte que ce n’était pas du tout ce que je voulais faire de ma vie. J’ai travaillé de manière rigoureuse et obtenu de bons résultats. Pas vraiment parce que j’aimais ça, mais plutôt parce que lorsque je me lance dans quelque chose, je le fais à fond.

Ce DUT m’a fait découvrir des matières comme la biochimie alimentaire ou la nutrition humaine, des matières qui m’ont beaucoup plu et m’ont donné envie de m’orienter vers ce domaine. Il me suis alors mise à rêver intégrer une école d’ingénieur agroalimentaire. Je ne saurais pas vraiment expliquer pourquoi, cette décision est venue du jour au lendemain je crois. J’ai donc envoyer mon dossier pour espérer pouvoir passer le concours C2 qui ouvre aux grandes écoles agroalimentaires du Ministère de l’Agriculture. Mon dossier a été accepté et j’ai pu passer les oraux du concours. Après plusieurs rebondissements, j’ai finalement intégré l’école d’ingénieur agro-alimentaire de Nantes, en septembre 2015.

Je ne connaissais ni la ville, ni personne, je quittais ma famille et tout le confort de vie que cela représente, mais j’étais tellement heureuse de ces portes qui s’ouvraient à moi. Et je crois que dès cet instant je me suis mise à rêver créer ma propre entreprise dans le domaine de l’alimentation. Du bio, du sain, du local, etc. C’est pour ça que j’ai fait en sorte d’avoir le CV que j’ai à l’heure actuelle, et dont (je dois l’avouer) je suis fière. Des expériences dans des entreprises engagées, une double casquette Marketing et R&D, une expérience entrepreneuriale incroyable et un semestre académique en Irlande-du-Nord inoubliable ! Finalement, je ne pouvais pas rêver mieux, ces trois années m’ont tellement fait grandir et murir.
.

Un stage de fin d’études au-delà de mes espérances

Je ne pouvais pas faire le point sur mon année 2018 sans citer mon stage de fin d’études. Etudiante en école d’ingénieur agroalimentaire depuis septembre 2015, cette année scolaire était la dernière de mon cursus. Ce serait mentir de dire que trouver ce dernier stage a été chose facile, cela a plutôt été une vraie période de stress. J’ai toujours mis un point d’honneur à chercher et trouver des stages qui correspondent à mes valeurs et mes engagements. L’agroalimentaire oui, mais l’agroalimentaire éthique, engagé et responsable avant tout ! Cela a toujours été mon mot d’ordre et j’avais jusqu’à présent réussi à trouver des stages dans de petites entreprises familiales certifiées « Agriculture Biologique ». Des entreprises engagées, utilisant des matières premières issues de leurs propres cultures par exemple. Alors pour ce dernier stage de 6 mois, le plus long, il était indispensable pour moi de trouver une structure avec laquelle je partage valeurs et convictions. Entreprise à taille humaine (voire start-up), produits bio, compositions nutritionnelles clean, engagement environnemental et écologique, tels étaient mes critères pour trouver mon stage de fin d’études. Le tout dans le domaine du Marketing ou Recherche & Développement, l’idéal pour moi étant d’avoir des missions diverses et variées. Je suis une touche à tout et aime être polyvalente.

Malgré le fait que je m’y sois prise en avance, j’ai eu pas mal de difficultés pour trouver mon stage. Une période stressante qui s’est conclue en février par un heureux hasard. Une proposition de stage auquel je n’avais pas vraiment postulée s’est présentée. L’entreprise n’était certes pas « AB », mais les produits étaient sains, la taille de la structure me convenait, les missions m’intéressaient grandement et puis surtout le feeling est bien passé lors de mon entretien. Et puis je fais aussi partie de ces personnes qui ne croient pas au hasard, cette offre qui a croisé mon chemin n’était pas là par hasard. Et je m’en suis rendue compte chaque semaine durant ces 6 mois de stage.

Ce stage, je l’ai réalisé en région parisienne, ce qui m’a permis de découvrir ce qu’était la vie parisienne (une vie à 1 000 à l’heure). Au sein du service Marketing, en tant qu’assistante chef de produits, d’une entreprise de snacking sain, j’ai pu partager mes journées accompagnée de deux chefs de produits Marketing et d’une ingénieure agroalimentaire Recherche & Développement. Une équipe au sein de laquelle je me suis totalement épanouie et qui m’a permis d’en apprendre beaucoup dans le domaine du Marketing. Je ne suis jamais allée travailler un matin à reculons, au contraire. J’ai réalisé des missions variées et ai pu choisir et traiter un sujet de mémoire sur le bio qui m’a passionné. Malgré un profil plutôt Recherche & Développement, je souhaitais réaliser un stage en Marketing pour avoir les deux casquettes Marketing et R&D. Cette entreprise me l’a permis et je les en remercie encore une fois.
.

Un projet d’entrepreneuriat en éco-innovation alimentaire

Je le disais un petit peu plus haut, j’ai cette année pu participer à un projet d’entrepreneuriat. J’ai intégré l’orientation formulation (plutôt axée R&D) en début de cette dernière année. Puis j’ai rejoins l’orientation innovation « par alliance » à travers un projet de fin d’études autour d’une éco-innovation alimentaire. Un projet que nous avons mené de A à Z avec 4 autres étudiantes de mon école et un étudiant de l’école de design de Nantes. Nous avons pensé un produit alimentaire, pensé son éco-conception puisqu’il est fabriqué à partir d’un co-produit de la bière, pensé sa recette, optimisé sa fabrication, son positionnement, etc. Le tout à travers une étude marketing, stratégique, technologique, technique et financière.

Un projet sur lequel nous avons travaillé 4/5 mois et qui nous a permis de participer au concours Ecotrophelia France 2018. Un concours d’éco-innovation alimentaire rassemblant les grandes écoles d’agroalimentaire de France. Un concours qui s’est déroulé fin juin à Avignon, qui nous a valu de nombreuses heures de travail acharné, de courtes nuits de 2 ou 3 heures, mais surtout le prix de la lutte contre le gaspillage alimentaire, remis par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. La plus belle des récompenses à nos yeux, celle qui a le plus de sens pour nous.
.

La décision de me lancer dans l’entrepreneuriat

Suite à la fin de mes études, l’obtention de mon diplôme d’ingénieur et après cette expérience entrepreneuriale, c’était une évidence pour moi : je souhaitais me lancer dans l’entrepreneuriat. Créer quelque chose qui ait du sens, qui corresponde à mes valeurs éthiques et environnementales. C’est beau dit comme ça, mais tous les entrepreneurs pourront confirmer le fait que sauter le pas n’est pas aussi facile. Des milliards de questions en tête, chaque jour, chaque minute. La peur de ne pas être assez compétente, pas assez expérimentée… Je vous en parle d’ailleurs dans mon article « Doit-on être qualifié pour se lancer professionnellement ? », publié il y a quelques semaines.

Vous l’aurez sans doute compris, mais j’ai sauté le pas, j’ai fait ce choix et j’ai décidé de me lancer. Je travaille donc depuis octobre sur ce projet. Beaucoup de remises en questions comme je viens de le dire, de pas en avant et parfois de pas en arrière. Mais la motivation chaque matin de mener à bien ce projet, de le voir se concrétiser d’ici quelques mois et de l’imaginer grandir et de développer les années suivantes. Je compte vous partager quelques articles comme celui que j’ai cité un petit peu plus haut sur l’aventure entrepreneuriale. Puis, en temps voulu, vous partager MON aventure à moi.
.

La poursuite de mon aventure de « blogueuse consomm’actrice »

Cela fait maintenant 18 mois que ce blog « green lifestyle » existe. Autant de temps que je partage chaque dimanche un article sur la consommation éthique et responsable. Des sujets divers et variés : zéro-déchet, anti-gaspillage, minimalisme, mode éthique, écolo’nomie, écologie, local, etc. Mais aussi sur des sujets qui me tiennent à coeur comme celui du sport, du développement personnel et de l’entrepreneuriat.

Evidemment cette activité me prend du temps, me demande de l’organisation et de la rigueur ; celles/ceux qui ont un blog ou sont actifs sur les réseaux sociaux pourront en témoigner. Mais c’est un réel plaisir de partager autour de cette thématique qui me tient temps à coeur. Cette année la consommation éthique et engagée a pris un vrai tournant ! A travers les initiatives comme #OnEstPret, des personnes influentes sur les réseaux sociaux ont pu sensibilisés beaucoup de monde, les Marches pour le Climat, … Bref, les choses changent, ça me ravie et me donne encore plus envie de partager et d’échanger à ce sujet.

Je n’ai pas le blog le plus lu de la blogosphère, la compte Instagram le plus suivi, mais ce n’est pas ce qui m’importe. Le plus important pour moi c’est de lire chacun de vos commentaires ici, sur Instagram et sur Facebook. De voir vos partages, de découvrir chacun de vos petits gestes, adoptés après la lecture d’un de mes articles ou de mes posts. Alors merci ! Merci pour de votre présence et de votre bienveillance.
.

Mon retour en Lorraine, auprès de ma famille

Je le disais en début d’article, je suis partie vivre à Nantes en septembre 2015 pour mes études. Etant originaire de Lorraine, c’est à plus de 800 kilomètres de mes proches que j’ai vécu ces dernières années. Autonome et indépendante depuis mes 18 ans, ce n’est pas tant moralement que cela a été difficile. Mais étant très proches et soudés dans ma famille, je dois dire que j’ai parfois eu l’impression de louper quelque chose. Un repas en famille, un anniversaire, tout évènement rassemblant ma famille et auquel je ne pouvais pas assister m’a parfois attristé. Et puis la culpabilité aussi parfois, lorsque l’un de mes proches n’était pas en forme ou dans une période difficile, je m’en voulais de ne pas pouvoir être aussi présente que je le souhaitais.

J’arrivais toujours à faire la part des choses et à prendre du recul à ce sujet, mais je dois dire que je suis heureuse de les avoir retrouver. D’avoir l’occasion de les voir plus souvent, de partager plus de moments avec eux, de profiter d’eux tout simplement. Lorsque je vois mes cousins aujourd’hui, je ne peux que admettre qu’effectivement j’ai loupé 3 ans de leur croissance, je les ai quitté alors qu’ils étaient des enfants et ce sont maintenant de jeunes hommes bien plus matures. Mais ça me donne juste envie de profiter d’eux maintenant que je le peux. Alors que j’ai pris la majorité de mes repas seule devant mon téléphone ou mon ordinateur ces dernières années, quel bonheur de partager un repas accompagnée de mes parents. Et puis le retour de la cohabitation avec ma soeur, après deux années de colocation lorsque j’étais en DUT, j’ai la chance aujourd’hui d’être hébergée dans son petit nid ; ce qui me permet de me lancer plus sereinement dans mon projet professionnel.
.

La conviction que mes amitiés formées ces dernières années ne sont qu’à leurs débuts

Je finirai cette retrospective en parlant d’amitié. Mon enfance et mon adolescence ont été rythmé par plusieurs déconvenues de ce côté là. Des déceptions en quelques sortes, qui m’ont mené à être méfiante et à accorder très rarement ma confiance. Je suis partie à Nantes il y a 3 ans en laissant ma famille et quelques amies en Lorraine. Trois années durant lesquelles j’ai pu rencontrer des personnes incroyables et qui m’ont fait croire à nouveau en l’amitié. Je n’arrive pas vraiment à poser les mots sur tout ça ; mais je dirais que je sais au fond de moi que ces amitiés là seront toujours là dans dix ou vingt ans. Vous savez lorsque vous vous projetez dans une relation amoureuse, et bien je pense qu’il est possible de se projeter de la même manière en amitié. Et bien que nous soyons loin l’une des autres à présent, nos relations n’ont pas changé.
.

Que ce soit ma famille ou mes amies, leur soutien cette année a été sans faille. Si j’en suis d’ailleurs là en cette fin d’année 2018, c’est avant tout grâce à eux, et je leur en remercie. Je profite de ces derniers mots pour vous souhaiter de belles fêtes de Noël et évidemment de profiter de vos proches et de l’instant présent.

A très vite,

cropped-new_identite3.jpgInstagram | Facebook

7
  • Reply
    Manon
    23 décembre 2018 at 13 h 41 min

    Très bel article !! Toutes les félicitations pour cette année belle et bien remplie 🙂 Bon courage pour ton projet d’entrenariat !
    Cette idée de rétrospection est génial et permet de voir plus clair. Je vais te la piquer 🙂
    Passes de belles fêtes !

    • Reply
      Marie Eppe
      8 janvier 2019 at 21 h 33 min

      Merci beaucoup Manon pour ces quelques mots motivants !
      Ravie de savoir que ma retrospective t’ait inspiré et donné envie de faire la tienne d’ailleurs.
      J’espère que tu as passé de belles fêtes.
      A bientôt,

  • Reply
    Léa (Savoure la Vie)
    23 décembre 2018 at 15 h 17 min

    Salut Marie ! Bravo pour toutes ces belles réussites qui ont jalonné ton année 2018 🎉 et ce n’est que le début, je te souhaite beaucoup de succès dans ton aventure entrepreneuriale sur laquelle j’ai hâte d’avoir plus de précisions 😊 en tout cas cette année aura été pleine de belles nouvelles expériences enrichissantes.
    Beaucoup de bonheur pour 2019 je continuerai de te suivre avec grand plaisir 💕

    • Reply
      Marie Eppe
      8 janvier 2019 at 21 h 36 min

      Hello Léa,
      Merci beaucoup pour ces mots si bienveillants et surtout bien motivants. J’ai hâte de pouvoir vous en dire plus.
      A très vite par ici ❤︎,

  • Reply
    Julie
    23 décembre 2018 at 18 h 21 min

    Quel plaisir de te lire Marie ! Quelle évolution depuis 2 ans que l’on se connaît! Bravo ma belle et plein de bonheur pour 2019 ❤️

    • Reply
      Marie Eppe
      8 janvier 2019 at 21 h 34 min

      Merci beaucoup pour ces bonnes ondes Julie !
      A bientôt,

  • Reply
    Fran
    26 décembre 2018 at 10 h 13 min

    beau témoignage et joli parcours. Je te souhaite la plus belle réussite possible pour 2019. (je suis aussi ingénieur an agro alimentaire, mais je me suis éloignée de la filière depuis bien longtemps.). très belle année à toi

    • Reply
      Marie Eppe
      8 janvier 2019 at 21 h 50 min

      Merci beaucoup Fran. Je vois que vous créer des sites Internet. Je reviendrai peut-être vers vous lors de la création de mon entreprise.
      En tout cas je vous souhaite une belle année 2019 également.
      A bientôt,

  • Reply
    Claire
    27 décembre 2018 at 11 h 45 min

    Hello Marie,
    Quoi te dire à part que je suis ravie que tu sois si heureuse, et que tu puisses enfin concrétiser ton projet ! Je te souhaite beaucoup de bonheur dans le monde de l’entrepreneuriat, j’espère que tu t’y épanouiras ! Je ne doute pas de tes capacités et de ta passion, que l’on ressens dans chacun de tes articles !
    Très belle fin d’année à toi et tous les meilleurs vœux pour 2019 !
    Claire

    • Reply
      Marie Eppe
      8 janvier 2019 at 21 h 51 min

      Bonsoir Claire,
      Que tes mots me font chaud au coeur, merci ! Un grand merci ! Merci pour tes encouragements et ta fidélité par ici depuis un petit (long) moment maintenant. Je te souhaite une très belle année 2019 également et te souhaite que de belles choses pour cette nouvelle année !
      A bientôt,

  • Reply
    Little No
    29 décembre 2018 at 21 h 23 min

    Bravo à toi pour ce fabuleux parcours, récolté à la sueur de ton front !
    Une véritable inspiration en tout cas.
    A bientôt
    Little No’

    • Reply
      Marie Eppe
      8 janvier 2019 at 21 h 38 min

      1000 merci pour ces mots. J’en profite d’ailleurs pour te remercier également pour ta fidélité par ici.
      A très vite,

Leave a Reply