Locavorisme

Acheter local : oui mais où ?

12 July 2017

Je reviens aujourd’hui avec un article en lien avec mon article « Manger bio est-ce manger sain ? » dans lequel je vous conseillais de consommer des produits bruts locaux ou bio. Je souhaitais vous partager mes astuces pour acheter local sans vous ruiner et sans devoir faire des kilomètres.

On ne va pas se mentir, acheter bio n’est pas accessible à tout le monde. D’abord, financièrement parlant, puisque le kilo de fruit ou légume bio est bien supérieur à celui d’un kilo de fruit ou légume conventionnel. Aussi, géographiquement parlant, trouver des produits locaux peut parfois être compliqué. J’habite en ville, j’ai donc facilement accès aux magasins bio, biocoops ou producteurs locaux, mais dès que l’on s’éloigne d’une grande ville, cela peut parfois paraître plus compliqué.

Je vais tout de même essayer de vous prouver que cela est possible pour tout le monde. En effet, de la vente directe chez les producteurs aux nouveaux réseaux 2.0, consommer localement devient de plus en plus courant et simple.

.

  • .Les paniers hebdomadaires par les réseaux associatifs

Le pionnier des circuits courts c’est bel et bien l’AMAP (Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne). Il s’agit d’une association entre les consommateurs et les producteurs. Les avantages sont nombreux : un panier de produits locaux chaque semaine (principalement de fruits et légumes), pas d’intermédiaires, une relation directe avec les producteurs, des prix justes, des produits de saison, la possibilité de savoir comment les produits ont été cultivés (traitement, etc). Cependant, l’adhésion nécessite un abonnement sur longue durée et la composition des paniers est « imposée » par le producteur et les saisons. Il y a plus de 2 000 AMAP en France, dont bénéficient plus de 65 000 familles françaises. Je vous invite à vous rendre sur www.reseau-amap.org pour trouver une AMAP près de chez vous.

Le Réseau Cocagne est un autre réseau qui a tout bon. En effet, en plus de proposer des produits locaux en circuit court, il emploie des personnes en situation de précarité pour les aider à s’insérer dans le monde du travail. Avec plus de 100 jardins de Cocagne à travers la France et plus de 400 points de dépôt, vous en trouverez peut-être un près de chez vous. Pour le savoir, rendez-vous sur www.reseaucocagne.asso.fr.

L’entreprise sociale et collaborative La Ruche Qui Dit Oui est un autre réseau un petit peu différent. Effectivement, bien que ce réseau permette de se procurer des produits locaux (moins de 250km du lieu de distribution), les ruches sont tout de même un intermédiaire (prestataire de service) entre les producteurs et les consommateurs. Il a tout de même ses atouts. D’abord, il permet au consommateur de choisir, en ligne, lui-même les produits (fruits, légumes, pains, viandes, produits laitiers…) qui composeront son panier. C’est donc l’assurance d’avoir des produits qui correspondent à ses goûts et préférences. Aussi, rejoindre une ruche ne nécessite pas d’engagement, le consommateur peut passer commande chaque semaine ou une fois par mois, selon ses besoins et ses envies. Il y a plus de 1000 ruches disponibles en France, je vous invite à vous rendre sur www.laruchequiditoui.fr pour, peut-être, trouver une ruche pas très loin de chez vous.

Paniers

.

  • Les petites annonces en ligne

Une autre solution pour trouver des produits frais à côté de chez vous, le site Mes Carottes répertorie tous les produits disponibles près de chez vous à travers des petites annonces (il est d’ailleurs possible pour vous de proposer vos productions). Rendez-vous sur www.mescarottes.com pour trouver votre bonheur.

Acheter A La Source est un site Internet qui répertorie toutes les fermes et/ou producteurs proposant leurs produits. Vous y trouverez des fruits et légumes, des oeufs, de la volaille, de la viande bovine ou porcine, du fromage, du miel, des plantes d’horticulture, etc. A vous de chercher ce qu’il y a de disponible près de chez vous et de contacter ou de vous rendre directement chez le producteur pour plus de renseignements ou pour l’achat sans intermédiaire directement à la source. Rendez-vous sur www.acheteralasource.com.

Les Epouvantails est un site Internet qui propose une large gamme de produits à commander en drive et vous offre 3 solutions de livraison : le retrait en magasin, la livraison à domicile ou au travail. Ce service est disponible dans toute la France. Rendez-vous sur www.epouvantails.fr pour plus de renseignements.

Annonces

  • Les cueillettes à la ferme

Le réseau Bienvenue A La Ferme offre diverses prestations : vente de produits fermiers, restauration, séjours et loisirs. Pour ce qui est de la vente de produits fermiers, il peut s’agir d’achat direct à la ferme, dans un magasin de producteurs ou dans un marché de producteurs locaux. Découvrez les prestations des 8 000 agriculteurs adhérents sur www.bienvenue-a-la-ferme.com.

Les Cueillettes Chapeau De Paille est un réseau permettant aux consommateurs d’aller cueillir ses fruits et légumes directement dans le potager ou verger de l’agriculteur. Il existe 32 cueillettes en France (10 en région parisienne et 22 en province), à vous d’en trouver une près de chez vous sur www.chapeaudepaille.fr.

N’hésitez pas à vous arrêter sur le bord d’une route ou dans une ferme lorsque vous voyez un panneau vous proposant une ventre directe de produits frais (fruits et légumes, miel, produits laitiers, etc).

Fermes

.

  • Les marchés de producteurs locaux

Une marque des Chambres d’agriculture nommée Les Marchés Des Producteurs De Pays répertorie les marchés de producteurs locaux aux quatre coins de la France sur un site Internet. Les marchés répertoriés réunissent exclusivement des producteurs locaux engagés. Vous pouvez retrouver les dates et lieux des marchés organisés tout au long de l’année sur  www.marches-producteurs.com.
Marche

.

  • Les jardins partagés

Vous n’avez pas la chance d’avoir un jardin ou potager ? Vous vivez en appartement ? Ce n’est pas un problème. Il est déjà possible de cultiver quelques plants d’herbes aromatiques, de fruits (fraises, …) ou de légumes (tomates cerises, …) sur votre balcon ou votre jardinière. Sinon, renseignez-vous auprès de votre mairie, qui propose peut-être des jardins partagés où vous pourrez cultiver et produire vous-même vos fruits et/ou légumes.

Jardins

.

  • Guides ou référentiels complémentaires

Il existe d’autres guides ou référentiels où vous pouvez trouver les circuits courts ou les producteurs proches de chez vous. Rendez-vous sur www.bioetlocal.org ou  www.circuits-courts.info. Il y aussi de nombreux autres sites Internet indépendants au niveau régional ou départemental, répertoriant les producteurs de votre région/département. Je vous invite donc à poursuivre vos recherches sur un moteur de recherche si vous n’avez pas trouver de réseau, producteur ou marché près de chez vous parmi ceux que j’ai pu vous citer ci-dessus.

Referentiel

.

J’espère que mon article vous soit utile et que vous trouviez un réseau, producteur ou marché près de chez vous pour pouvoir vous aussi consommer local. Ayant vécu dans des deux côtés de la France, j’ai pu me rendre compte qu’il était plus simple d’être locavore dans l’ouest de la France où ce type de pratiques est beaucoup plus répandu que dans les régions de l’est. J’ai cependant bon espoir à ce que cela se développe dans l’ensemble du pays, puisque la demande est de plus en plus importante et que ces pratiques bénéficient à la fois aux producteurs et aux consommateurs.

N’hésitez pas à échanger vos bons plans près de chez vous.

A très vite,

cropped-new_identite3.jpgInstagram | Facebook

0
  • Reply
    Maman
    12 July 2017 at 19 h 39 min

    Bel article, mais tu as oublié le jardin de tes parents 😂😂
    Bisous mon petit coeur💋

  • Reply
    Tiffany-Skye Varenne
    12 July 2017 at 22 h 24 min

    Tu es une déesse du bio, local et minimaliste. Merci pour cet article, je garde en tête les différentes associations pour me permettre d’avoir un panier régulier sur Nantes.
    Des bisous <3

  • Reply
    Kazidomi, pour une vie saine à prix abordables – Marie Eppe
    13 September 2017 at 17 h 35 min

    […] malheureusement. Mais je vous ai déjà prouvé qu’il existe de nombreuses possibilités pour acheter local sans se ruiner. C’est donc toujours dans cette optique là qu’aujourd’hui je […]

Leave a Reply