Développement Personnel

Notre perception de la réalité, ego vs. âme

10 décembre 2017
Perception et interaction, le duel entre ego et âme

Il y a nous et il y a ce qui se passe autour de nous. Les signaux et informations qui viennent de l’extérieur traversent plusieurs filtres avant que nous puissions y réagir. Il y a d’abord les organes sensoriels qui perçoivent l’information envoyée, l’ego qui s’identifie à ce signal, l’intellect qui l’analyse et enfin l’âme qui observe tout le processus. L’esprit permet quant à lui de connecter toutes ces voies différentes entre elles. Savoir quel filtre intervient et à quel moment est essentiel pour comprendre notre univers intérieur.

Alors que l’ego fait le lien avec les émotions, l’intellect analyse plus profondément le signal. L’âme fait une distinction claire entre ce qui est authentique à nous-même et ce qui ne l’est pas. Il affirme ou infirme le signal en fonction de nos valeurs. Nous disons souvent que notre premier instinct est le bon, c’est l’âme qui intervient : elle fait un choix (oui ou non) rapidement selon notre personnalité. Lorsque nous laissons le temps à l’analyse, l’intellect et l’ego entrent en jeu. L’intellect trouve d’ailleurs des excuses pour donner raison à l’ego.

Aujourd’hui, notre société met beaucoup plus en valeur l’égo que l’âme de par l’esprit de compétition constant entre les individus. La pression qui pèse sur nous peut donc influencer notre perception. L’important est d’être humble avec soi-même. S’en rendre compte et l’assimiler peut être long. Le tout est d’accepter ses erreurs et de ne plus les reproduire, plutôt que d’avoir des regrets ou des remords. Il s’agit finalement une démarche d’évolution de l’égo vers l’âme.
.

Mon expérience : de l’égo vers l’âme

Les dernières années ont été marqué pas mal de changements dans ma vie. Je me suis dirigée naturellement vers un mode de vie plus sain, plus naturel, minimaliste, voire même zéro-déchet. Au début, j’avais peur du regard des autres, des critiques et des incompréhensions vis-à-vis de ce changement (que j’appellerais plutôt évolution). J’ai donc inconsciemment suivi mon ego, en continuant de suivre mon « ancienne vie » et en cachant ce nouveau mode de vie. Et puis peu à peu l’écoute de la raison à laisser place à l’écoute du coeur. Plutôt que de vivre en fonction de ce qu’attendaient les autres, j’ai pris la responsabilité d’assumer ce mode de vie. Je suis donc passer de l’égo à l’âme. Être en accord avec mes valeurs m’a soulagé d’un poids incroyable, j’ai pu me détacher de tout ce qui ne m’appartenait plus.

A très vite,

cropped-new_identite3.jpg Instagram | Facebook

 

「Article en collaboration avec Sara Natal, thérapeute & oratrice.」

2
  • Reply
    Julie
    10 décembre 2017 at 8 h 19 min

    C’est exactement ce dont parle lise bourreau dans son livre « les 5 blessures qui empêchent d’être soi même » et ce à quoi la méthode access bars tente de remédier : revenir à son « moi profond » en enlevant toutes les peurs et les blocages que l´on se créer ! Ton article me parle 😘

    • Reply
      Marie Eppe
      11 décembre 2017 at 21 h 15 min

      Merci pour ton retour Julie. Je ne connais pas ce livre, ni cette auteure, mais je note le titre, merci. C’est exactement ça, le retour à son « moi profond ».
      A très vite,

  • Reply
    La parenthèse psy
    11 décembre 2017 at 18 h 33 min

    Apprendre à se détacher du regard des autres, c’est parfois compliqué et prend du temps mais tu y es parvenue ! C’est super d’être en congruence avec soi même 🙂
    https://la-parenthese-psy.com/

    • Reply
      Marie Eppe
      11 décembre 2017 at 21 h 23 min

      Merci pour ton petit mot Line. Effectivement, j’ai réussi à me détacher des autres, mais ça n’a pas été simple et c’est toujours compliqué parfois. Je continue à m’auto-censurer, mais je suis en bonne voie. Où en es-tu de ton côté ?
      A très vite,

  • Reply
    Bénédicte
    12 décembre 2017 at 20 h 45 min

    Très belle article, très bien écrit. Etre vrai et authentique envers soi, c’est tellement important. Arrêter le faux semblant, ou croire qu’on est une autre personne que soi. J’ai trop longtemps eu honte de qui j’étais, encore aujourd’hui je m’assume pas complétement, mais je suis fière de qui je suis, je sais ce que je veux et je sais l’affirmer. Plus jamais je m’effacerais devant l’opinion d’un autre. Plein de bisous ta belle, et belle continuation

    • Reply
      Marie Eppe
      15 décembre 2017 at 14 h 14 min

      Merci beaucoup pour ton petit mot Bénédicte, vraiment. C’est si important mais pourtant si compliqué et fastidieux, je suis d’accord avec toi.
      C’est un un processus où l’on fait 3 pas en avant, 2 pas en arrière. Mais chaque pas nous apprend quelque chose. Je t’encourage à continuer à t’affirmer , affirmer tes idées, à croire en elles et en toi.
      Je t’embrasse. A bientôt j’espère,

  • Reply
    Claire
    21 décembre 2017 at 22 h 55 min

    Hello Marie,
    J’ai beaucoup aimé ton article, et je n’avais pas pris le temps de le commenter.
    Je connais aussi cette peur des autres.. de s’assumer.. mais finalement, j’ai décidé aussi de ne plus me cacher. Certains s’en servent comme moyen de « manipulation » et d’autres comprennent même s’ils n’adhèrent pas (manger bio, zéro déchet, pas d’huile de palme, etc…).
    D’ailleurs, une de mes collèges (que j’adore) est végétarienne, et aujourd’hui même, elle a du expliquer pourquoi elle ne buvait plus de lait de vache. Elle a été mal comprise, car beaucoup veulent fermer les yeux sur les pratiques industrielles. Pourtant elle reste droite dans ses baskets, même si les autres ne comprennent pas. On est tellement plus heureux ainsi, même si l’effet de groupe peut être très puissant.
    A bientôt, passe d’excellentes fêtes de fin d’année,
    Claire

    • Reply
      Marie Eppe
      22 décembre 2017 at 22 h 03 min

      Bonsoir Claire,
      Merci beaucoup pour ton (petit) mot et ton anecdote. Je me retrouve souvent à travers. Je trouve dommage de devoir se justifier régulièrement sur nos modes de vie. Pas si difficile lorsque l’on est en adéquation avec nos valeurs, mais usant tout de même.
      Je te remercie et te souhaite de très belles fêtes de fin d’année également.
      A très vite,

Leave a Reply