Locavorisme

Manger bio est-ce manger sain ?

21 June 2017

Je reviens aujourd’hui pour vous parler d’un sujet qui me tient particulièrement à coeur, celui des produits alimentaires labellisés « Agriculture Biologique ». Actuellement étudiante en école d’ingénieur agroalimentaire, je souhaiterais me diriger vers le domaine de l’agriculture biologique. D’ailleurs, j’ai réalisé mes stages uniquement en entreprises certifiées « AB » jusqu’à présent.

Beaucoup associent la consommation bio à une consommation saine. Pourtant, ce n’est pas si simple de savoir si l’alimentation biologique apporte plus de bienfaits que l’alimentation traditionnelle. Selon moi, il faut être prudent avec cette idée reçue. Je ne suis pas scientifique, mais ayant formation en santé humaine et alimentation, un pied dans le monde industriel et aimant m’informer à ce sujet, je vais vous expliquer pourquoi cette idée reçue n’est pas toujours vraie.

.

Les produits bruts issus de l’agriculture biologique vs. les produits bruts issus de l’agriculture conventionnelle. 

Je ne vous apprends rien, les fruits et légumes certifiés bio ne sont pas traités avec des pesticides et autres engrais chimiques. Selon des recherches scientifiques, les fruits et les légumes issus de l’agriculture biologique contiendraient moins d’eau et de nitrates que ceux issus d’une agriculture conventionnelle. Aussi, ils seraient plus riches en polyphénols (antioxydants bénéfiques pour la santé). Les viandes labellisées « AB » sont produites à partir d’animaux dont leur traitement doit respecter un cahier des charges particulier (pas d’utilisation d’antibiotiques par exemple).

Alors oui, si l’on s’arrête là, si l’on se concentre sur les produits bruts et non transformés, la consommation de produits bio peut être considérée comme une consommation saine.

PanierBio

  • Les produits transformés labellisés « AB » vs. les produits transformés non labellisés.

Les produits transformés restent transformés, qu’ils soient certifiés « AB » ou non. Parler d’alimentation saine, c’est s’intéresser à la composition nutritionnelle des produits consommés. Un produit transformé contient généralement beaucoup d’ingrédients, dont certains ne servent qu’à améliorer et préserver la conservation du produit.

Vous l’aurez donc compris, un produit transformé bio ne sera pas meilleur qu’un produit transformé traditionnel pour votre santé. Les compositions nutritionnelles peuvent même parfois être pires. Les plats préparés ou biscuits labellisés « AB » peuvent, par exemple, contenir autant de sucres ajoutés ou d’acides gras saturés qu’un produit conventionnel. Je vous illustre mes propos en comparant des produits « AB » à des produits non labellisés avec 2 exemples concrets, celui de la crème dessert à la vanille et celui de la barre de céréales au chocolat.

DanettePFBarreChocolatPF

 

Les produits labellisés « AB » importés vs. les produits non labellisés mais locaux.

Que ce soit pour les produits bruts ou transformés, il est aussi important de s’intéresser à la provenance de ces produits. Pourquoi ? Parce qu’une tomate catégorisée « AB », mais importée d’Espagne sera moins intéressante nutritionnellement parlant, qu’une tomate issue de l’agriculture traditionnelle française. En effet, la qualité nutritionnelle tient compte de la maturation du produit. Or, un produit bio cueilli avant maturité (dû aux impératifs de transport lorsqu’il est importé) sera moins riche en micronutriments (minéraux, vitamines) qu’un produit traditionnel non bio, mais cultivé et récolté en France.

Il est intéressant de noter qu’un fruit gagne en goût et en nutriment au cours de la maturation, alors que la composition d’un légume se dégrade durant son stockage/transport (perte en eau, flétrissement – richesse en eau, moisissure).

Bio_Local

En bref

Il n’y a donc pas de réponse stricte à la question « Manger bio est-ce manger sain ? », le mot d’ordre est la prudence. De mon point de vue, le label « AB » est utile et nous informe sur la qualité du produit (bonne composition nutritionnelle et traitements) uniquement pour les produits bruts/non transformés. Pour ce qui est des produits transformés bio, il faut rester prudent et ne pas se concentrer que sur ce label et l’associer à « meilleur pour la santé », mais s’intéresser aussi et surtout aux informations nutritionnelles (cf exemples illustrés) et à la liste des ingrédients présents au dos des emballages des produits alimentaires (évitez/limitez au maximum les produits pleins d’additifs qui se reconnaissent à leur code E suivi de 3 chiffres).

Selon moi, la meilleure façon de consommer sainement et d’acheter des produits bruts labellisés ou français/locaux et de les cuisiner soi-même. Un produit dit « local » provient d’une région proche de chez vous, d’un rayon de 180km maximum. Vous savez ce que contient chacun de vos plats et vous serez d’autant plus ravi(e) et fier(e) lorsque vous le dégusterez ou que vous recevrez des compliments de la part de vos proches.
Citation
En rédigeant cet article je me suis dit qu’un article traitant de l’ensemble des labels retrouvés sur les produits alimentaires et étudiant leur crédibilité pour vous aider à les différencier et retrouver les vrais labels signent de qualité pourrait être intéressant. Qu’en pensez-vous ?

A très vite,

cropped-new_identite3.jpgInstagram | Facebook

 

 

0
  • Reply
    juliiiiiie
    21 June 2017 at 19 h 07 min

    Magnifiques ces petites étiquettes 😉

  • Reply
    Deborah
    1 July 2017 at 16 h 01 min

    Merci pour ton article. Je te rejoins totalement dans la conclusion : manger local, bio, de saison et des produits non transformés est la clé pour garder plaisir culinaire, santé et satisfaction d’avoir préparé un repas de ses petites mains !
    Je suis ravie d’avoir par la même occasion découvert ton blog que je m’empresse d’ajouter à mes favoris !
    J’en tiens également un sur la consommation responsable, je serais ravie d’avoir ton avis.
    Belle journée à toi,

    Deborah

    • Reply
      marieeppe
      2 July 2017 at 9 h 57 min

      Merci beaucoup pour tes petits mots Déborah. Je me lance à peine, alors avoir des retours et recevoir ce genre de commentaire m’encourage à continuer et poursuivre dans cette voie.
      Je m’empresse d’avoir faire un tour sur ton blog.
      Bon dimanche, à très vite,

      Marie

  • Reply
    Acheter local : oui mais où ?
    12 July 2017 at 13 h 41 min

    […] reviens aujourd’hui avec un article en lien avec mon article « Manger bio est-ce manger sain ? » dans lequel je vous conseillais de consommer des produits bruts locaux ou bio. Je souhaitais vous […]

  • Reply
    ninonpetras
    7 August 2017 at 15 h 35 min

    Cet article est vraiment génial et très complet ! Tu m’as appris pas mal de détails que je ne savais pas ! Personnellement, je suis toujours entrain de remettre en cause mon alimentation. Celle ci est végétarienne, souvent végane, presque toujours bio et faite maison. Mais lorsque je fais mes courses, je ne penses pas souvent à regarder la provenance des produits (fruits et légumes), il va falloir que je m’y mette ! 🙂

    Ninon
    http://www.ninonptrs.fr

    • Reply
      marieeppe
      8 August 2017 at 8 h 00 min

      Merci beaucoup pour ton retour sur cet article, celui-ci me tenait particulièrement à coeur et j’y avais passé du temps à le préparer. Finalement, quand on y réfléchi il y a une tonne de choses sur lesquelles porter attention lorsque l’on fait nos courses.
      A bientôt,

Leave a Reply